Le Pont du Gard

LE PLUS GRAND AQUEDUC DU MONDE EST 100% MADE IN GARD

ÇA COMMENCE PAR UN BRIN D'HISTOIRE, VERS 50 APRÈS JC

Inscrit depuis 1985 sur la liste des biens du patrimoine mondial par l’UNESCO en tant que « témoin du génie créateur humain », le Pont-du-Gard a traversé fièrement ses 20 000 ans d’histoire, sans une égratignure ! C’est aujourd’hui le monument antique le plus visité de France, et c’est dans le Gaaaard !
Véritable trésor de notre civilisation romaine, au-delà de son extraordinaire état de conservation, on souligne avant tout la prouesse technique de cet ouvrage : plus d’un millier d’hommes qui durant 5 années ont construit à la force de leurs bras le plus haut pont jamais construit sous l’antiquité. Pour créer l’arche centrale qui enjambe le Gardon, ils ont dû élaborer un des plus grands cintres en bois au monde. 350 mètres de long et 50 mètres de haut sur 3 niveaux. Pour être précis : 47 arches à la base, 11 au second niveau et 6 au dernier sur 273 mètres de long, de quoi donner le vertige (surtout au dernier étage !… là où passait justement de l’eau…) Les pierres sont posées sans mortier ni ciment, admirablement jointées les unes aux autres.

"Une prouesse architecturale"

Majestueux, posé dans son écrin de verdure classé « Grand Site de France », il surplombe fièrement le Gardon. La fonction initiale de cet aqueduc était d’alimenter en eau la ville de Nîmes (jusqu’à 40 m3 par jour) grâce à 2 sources (l’Eure et l’Aïran) situées près d’Uzès. Avec une pente de 25 cm en moyenne par km, soit un dénivelé total de plus de 12 mètres cet ouvrage a changé Nîmes (une visite s’impose !) En bénéficiant de l’eau courante (n’oubliez pas qu’on est 20 000 ans arrière !!) la ville change de décor et construit thermes et fontaines ….
Le Pont-du-Gard a ses petits secrets …. Certaines pierres renferment quelques énigmes. Des ouvriers de l’époque les ont couvertes de signes, de pétroglyphes, de numéros et de dessins qui racontent toute une histoire, et des mythes.
Crédit photo : Jacques Le Letty

Un apport en eau pour la ville de Nîmes durant... 5 siècles !!!

Construit vers 50 après JC, sous les règnes de Claude ou de Néron, l’aqueduc auquel le Pont du Gard appartient, alimenta pendant 5 siècles la ville de Nîmes en eau sous pression, en grande quantité. La cité romaine, l’antique « Nemausus », connaît au 1er siècle un tel développement qu’elle décide de se doter d’un aqueduc, à l’instar de Rome, capitale et modèle pour tout l’empire romain. Cette réalisation donne à la ville (qui compte alors 20.000 habitants) un prestige nouveau : fontaines, thermes, eau courante dans les riches demeures, salubrité des rues contribuent à l’agrément et au bien-être dans la cité. Grâce à une pente moyenne de 25 cm par kilomètre, parmi les plus faibles jamais réalisées à cette époque, l’aqueduc acheminait par gravité 30.000 à 40.000 m3 d’eau courante par jour depuis une source située à Uzès, sur une distance de 50 kilomètres jusqu’à Nîmes.

Notre astuce photo

Pour faire un beau cliché : placez-vous du côté du couchant. De ce côté, l’ouvrage revêt alors une jolie couleur d’or qui prend, surtout dans sa partie supérieure, la magnifique teinte feuille morte à raison des petits dépôts d’argile jaunâtre que renferment les grains de la pierre lavée par les pluies… Les plus romantiques, à défaut de séduire leurs belles au sommet de la 3ème arche (désormais accessible uniquement sur visite guidée), pourront flâner sur ses berges à l’heure ou le soleil se couche …

Et notre astuce visite

Découvrez toute l’histoire du Pont du Gard, sur le site même. Un musée, des espaces ludiques pour les enfants, des parcours découvertes, des boutiques de produits locaux…. bref, tout pour devenir incollable sur l’un des plus beaux joyaux de notre département, et passer un agréable moment en famille.

Plus d’infos et réservations sur Site du Pont du Gard

Et vous, avez-vous prévu une petite visite au Pont-du-Gard ?

Vous êtes déjà fan du Pont-du-Gard, vous avez des anecdotes ? N’hésitez pas à nous faire partagez vos balades Gardoises, ou encore vos plus beaux clichés de l’aqueduc romain !

2 Comments

  1. Ça donne envie d’y retourner ! Rien que pour l’astuce photo !! Merci pour ce petit moment de culture. Ah, le Gard, des bons souvenirs de vacances entre rivière et mer, à renouveler sans modération.

  2. J’y étais le weekend dernier… c’est loin d’être ma première visite, puisque mes parents m’y accompagnaient, alors que je n’avais que 10 ans. A l’époque, on pouvait encore monter tout en haut, et même passer dans le tunnel dédié à l’eau. Une hérésie quand on pense à l’absence de consignes de sécurité de l’époque :)… 35 ans après, ce monument est toujours aussi impressionnant lorsqu’il apparait au détour d’un virage du chemin d’accès. Il ne semble pas avoir pris une seule ride… contrairement à moi 😉


Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *